Home

Séjour au Népal à Katmandou

 

Namasté !

 

- Voici un aperçu de mes séjours au Népal (2006 et 2009). Les guides touristiques se chargeant très bien d'expliquer tout les détails de ce pays. Je me contente donc, de vous donner des observations personnelles et subjectives. J'espère surtout vous donner l'envie d'y aller.

 

 

 

 

N'hésitez pas à me contacter : clementito99@yahoo.fr

 

Séjour au Népal à Katmandou 2009

 

 

Tout est gris !

- Dès mon arrivée je retrouve l'odeur typique de Katmandou. Puis, je me rends vite compte que la saison sèche change énormément le paysage. Nous ne sommes pourtant qu'en novembre, mais déjà les routes sont poussiéreuses et la végétation semble terne. La différence est frappante sur mes photos, certains paysages sont méconnaissables !

 

Do you know where is it ?

- Je visite des coins de la vallée de Katmandou où je n’avais pas été en 2006, notamment Patan (à Lalitpur) et Bhaktapur (à mon sens les deux meilleurs endroits pour faire du shopping : les prix sont bien moins élevés qu’à Thamel et la qualité souvent meilleure). Nous nous déplaçons le plus souvent en bus. J’ai perdu l’habitude et nous avons souvent du mal à trouver le bus en question. Heureusement, à chaque fois, des népalais nous accompagnent jusqu’au bon arrêt.

 

 

Merci à mes collègues de bureau et aux amis d'Isa pour l'argent récolté : 390€ au total !

 

 

- L'orphelinat a bien changé depuis 3 ans. Le D.R.C. Népal est désormais dans un quartier en périphérie de Katmandou, loin de la pollution et du stress... Il y 53 enfants (environ 2 fois plus qu'en 2006), des sanitaires, un système solaire pour chauffer l'eau, un frigo, une salle informatique, un médecin suit aussi régulièrement les enfants, bref, pleins de nouvelles choses !

 

- Après concertation avec Amrit, le secrétaire de l'orphelinat, nous avons rassemblé 3 représentants des enfants à qui nous avons demandé ce qu'ils souhaiteraient. Nous avons eu le choix entre une penderie afin de ranger leurs vêtements ou de financer un voyage (deux jours, une nuit) à Chitawan, dans le sud du Népal. Il était évident que l'envie générale penchait largement pour le voyage... Ne sachant pas si nous aurions assez (le coût était approximatif au moment de la concertation), chaque enfant a donné quelques roupies afin d'augmenter la cagnotte ! Au final, la somme a été suffisante. Tous les enfants ont pu partir et profiter du voyage. Il est resté 100 € qui ont été dépensé (après notre départ) pour organiser un goûter avec des boissons sucrées, des gâteaux...

 

- Le départ à Chitawan s'est fait 3 jours après notre première visite. Nous avions déjà booké une formule randonnée + séjour à Chitawan pendant 9 jours et n'avons pas pu participer au voyage avec les enfants. Chitawan est une région tropicale au sud du Népal (frontalier d'avec l'Inde). On y trouve la faune et la flore typiques d'une jungle. Les balades se font à dos d'éléphant. Une majorité des enfants étant handicapés, une dérogation été possible afin qu'ils fassent la balade dans la jungle en 4x4.

Let’s have a walk

- Je retrouve aussi Nanou, qui fait toujours des momos, Sameer, qui conduit à présent une belle moto, et Dipa, qui s’apprête à partir étudier à Londres. Ils vivent toujours tous ensemble avec leurs parents, oncles, neveux respectifs. Les retrouvailles sont chaleureuses. Ils nous emmènent un soir à Pashupatinath où j’assiste émerveillé à un « puja ». Plusieurs hommes de foi font des prières au dessus de la Bagmati River. Des hauts parleurs diffusent la musique dans l’ensemble du site. Une crémation à lieu au même moment plus bas. L’ambiance est mystique. Isa, qui découvre ce lieu pour la première fois, est émerveillée.

 

C’est encore loin ?

- Côté trek, nous avons décidé de plutôt faire un « hiking » qu’un « trekking ». Nous partons de Katmandou en bus. Puis, dès le deuxième jour, nous marchons jusqu’à Gorkha. Grâce à notre guide, nous empruntons un chemin non touristique, dans la vallée. Nous profitons de très beaux spots et sommes hébergé la plupart du temps chez des népalais. La plupart des villages est isolé, parfois sans électricité. Nous découvrons un autre aspect du Népal : la plupart de la population habite dans des villages en moyenne altitude. Comme promis par notre guide, durant nos 5 jours de marche nous ne rencontrons aucun autre touriste.